Sorti de la forêt,  la figure de l’homme apparaît: cet individu revêt plusieurs formes; mi-homme, mi-bête, il est Midas aux oreilles d’âne, satyre aux pattes de bouc, Olympia. Ces différentes visions de l’être masculin côtoient la figure mythologique, la muse, le chérubin, surpris entre une posture drôle et vénéneuse.

 

Ces peintures s’inscrivent dans une reflexion sur l’image du personnage représenté : son attitude, son environnement, les élèments qui l’accompagnent, les adaptations vis à vis de portraits historiques. Revisiter les mythes est une occasion d’accéder à un univers collectif, par la narration fantastique, en une seule image.

 

 

 

 

 

 

 

Ici, les relations intérieur/extérieur sont instable: parfois la jungle s’invite dans une pièce, sur un mur, d’autres fois les objets de la maison sont dans un paysage sauvage. 

 

La présence de l’ours, de la poule, du coq est à lire comme le versant animal de l’homme ou de la femme créant un jeu entre pensée et façon de vivre dans lequel le monde animal se déploit.

 

Ces mises en scènes sont souvent organisées autour d’une photo qui présente dèjà les symptômes d’un détournement burlesque et de la réversibilité d’une image: celle que l’on a de soi, celle qu’on choisit de véhiculer, celle que les autres ont de nous-même.

 

 

 

     Chérubin et galinacé 90 x 125 cm

 Homme-et-coq

 

 

      Le rêve de la poule 90 x 125 cm

MG 7548

 

 

MG 7549 MG 7551

 

 

 

DSCN5187  DSCN5191

      Faune et Ours 125 x 160 cm 

   MG 7533

 

 MG 7534  MG 7535

 

      L'ane 125 x 160 cm

MG 7545

 

DSCN5376

 

 

DSCN5421

 

Poules-copie-1

 

 

DSCN5185   DSCN5134

 

DSCN5556  

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN5562

 

 

Retour à l'accueil